Comment apprendre à jouer avec vous même afin de jouer le même jeu en match qu’à l’entrainement… 
 

Le flow   

 

Avez-vous déjà entendu parler de ce concept de flow ?

 

Si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, je vous explique ce que c’est immédiatement.

En psychologie positive, le flow (littéralement flux en anglais), ou la zone, est un état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement plongée dans une activité, et se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement.  


Fondamentalement, le flow se caractérise par l'absorption totale d'une personne dans son occupation.   Ce concept, élaboré par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, a été largement repris dans de nombreux domaines, du sport à la spiritualité en passant par l'éducation et la séduction bien qu'il ait existé depuis toujours sous d'autres formes, principalement dans les religions orientales.  
Atteindre le flow se dit aussi « être dans la zone ».

 
Dans les versions françaises des textes de Csíkszentmihályi, on trouve indifféremment les termes de « flux », d’« expérience-flux », d’«expérience optimale ».   Selon Csíkszentmihályi, le flow est un état totalement centré sur la motivation. C'est une immersion totale, qui représente peut-être l'expérience suprême, en employant les émotions au service de la performance et de l'apprentissage.  
Dans le flow, les émotions ne sont pas seulement contenues et canalisées, mais en plus positives, stimulantes, et en coordination avec la tâche accomplie.  
Le trait distinctif du flow est un sentiment de joie spontané, voire d'extase pendant une activité.   

 

Le flow possède beaucoup de similitudes avec l'état d'hyper-concentration, tout au moins en ce qui concerne ses aspects positifs.   Intéressant, non ?  
Vous aurez compris que le flow, c’est ce que vous vivez le jour où toutes vos coups passent. (et les yeux fermés bien sûr).   

Le problème avec ce flow, c’est que tant que nous n’avons pas appris à le générer grâce à un mental d’acier, il est très aléatoire et les statistiques nous montrent que pour un joueur qui n’est pas coaché mentalement, Il va atteindre cet état de performance pendant 2 à 3 parties dans l’année en considérant que ce joueur pro joue 120 à 160 parties par an.   Mon objectif est de vous permettre de faire de cet état de flow une norme pour vous !  


Imaginez un instant que vous soyez à votre meilleur niveau durant 3 parties sur 4, quel impact cela aurait sur votre classement à la fin de l’année ?   
Rentrons donc dans le vif du sujet et voyons ensembles les compétences qui vont vous permettre de vivre le flow dans votre golf.   Le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, l’homme qui a découvert la notion de flow a recensé 8 conditions qui doivent être réunies afin de pouvoir atteindre l’état de flow.  
8 conditions que vous allez devoir développer si vous voulez jouer votre meilleur golf 80% du temps.  

.

.

 

   
 

  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon